Voilà un sujet de préoccupation pour les patients atteints de DMLA et leurs proches, souvent très démunis face à la maladie. Pour les aider, Pierre Griffon, psychologue dans le service de rééducation des déficiences sensorielles de l’hôpital Sainte-MarieParis, nous livre ici quelques clés.

Pourquoi est-ce difficile d’aider une personne atteinte de DMLA ?

L’une des grandes difficultés avec la DMLA, c’est que l’on ne voit jamais de la même façon : c’est une vision sous conditions, qui varie énormément en fonction de l’éclairage, avec des sensations d’éblouissement, des images déformées, etc. Cette notion de variabilité est très importante à prendre en compte car le patient lui-même a du mal à anticiper sa vision. Alors, pour l’aider, il est primordial de demander en quoi on peut l’aider, en adoptant toujours un positionnement modeste. En effet, ce n’est pas au tiers de décider de l’aide dont la personne a besoin car l’aide dépend beaucoup du contexte. C’est bel et bien au patient d’en préciser les modalités, de définir ses besoins. […]

Pour lire la suite de cet article, adhérez à l’Association DMLA (30 € par an, donnant droit à une déduction fiscale) ou contactez le 0800 880 660 (numéro vert gratuit).

Photo créée par Pressfoto – fr.freepik.com

Catégories : Actualités