Aider la recherche en apportant son soutien financier aux équipes travaillant sur la dégénérescence liée à l’âge : telle est l’une des missions fondamentales de l’Association DMLA. Ainsi a été soutenu le projet du Dr Alexandra Miere, spécialiste de la rétine au service d’ophtalmologie du CHI de Créteil, sur la classification et la prédiction grâce à l’intelligence artificielle de l’évolution de la néovascularisation maculaire dans la DMLA exsudative. Elle nous a livré un état de ses travaux.

Retrouvez cet article dans la Lettre 59, p.22.

© Image par Gerd Altmann de Pixabay

Catégories : Actualités